Index J

Jante  : La jante est la pièce maîtresse qui supporte le pneu et qui le relie au moyeu de la voiture. Généralement en métal, en alliage ou en matériaux composites, elle apparaît dès les premières heures de l’industrie de l’automobile, suivant la voie des roues à rayons et des roues de chars. Après de multiples innovations apportées aux matériaux de fabrication (le bois, suivi par la tôle d’acier), ce n’est qu’en 1924 qu’apparaît la première jante en alliage d’aluminium qui avait pour avantage d’être légère et de permettre un meilleur refroidissement du système de freinage.
Une jante se caractérise par différents paramètres qui la catégorisent en fonction :

  • du type de matériau utilisé (tôle d’acier, alliage d’aluminium, alliage de magnésium ou matériaux composites) ;
  • de la taille de la pièce (de 10 pouces sur les anciennes voitures jusqu’à plus de 20 pouces) ;
  • et des autres cotes principales.

Servant d’indication sur les caractéristiques techniques d’une jante, les cotes principales se composent notamment :

  • du diamètre de la jante en pouces qui se mesure au niveau du talon (zone de contact avec le pneumatique) ;
  • de la largeur de la jante, exprimée en pouces, qui se mesure au niveau du talon du pneu ;
  • de l’entraxe, exprimée en millimètres, qui représente le diamètre du cercle situé au niveau du centre des trous de la jante ;
  • du déport qui indique la distance en millimètres entre la jante et le moyeu ;
  • et de l’alésage qui représente le diamètre en millimètres du trou principal de la jante qui accueille le moyeu.

Contrairement à l’industrie du pneumatique, aucune norme de marquage ou d’affichage ne régit la catégorisation des jantes. De ce fait, seule une partie des indications sur les cotes peut figurer sur une jante quelconque pour vérifier sa compatibilité avec un pneumatique ou un véhicule.

Partager cet article :